La crèche à quelques pas du bureau

84% des salariés-parents estiment que la place en crèche leur permet de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle.[1]

Concept moderne issu de nos années 2000, il s’agit de construire à proximité d’une entreprise, ou carrément dans ses locaux, une crèche pour les petits bouts des salariés. Elle est donc à l’initiative de l’entreprise et financée par elle. Mais vu les sommes importantes que cela représente, seuls les grands organismes peuvent se permettent d’avoir leur propre crèche. Une alternative n’a pas tardé à pointer le bout de son nez : la crèche interentreprise.

Les entreprises de crèche – à ne pas confondre avec les crèches d’entreprise – gèrent des établissements et vendent/réservent des places à des municipalités ou des entreprises. Elles représentent plus d’une trentaine d’organismes sur le marché et en 2011, elles auraient géré environ 15 000 places de crèches*.

*Source : Laure Leter, dans Modes de garde : mode d’emploi, éditions Albin Michel, 2014

Ainsi, plusieurs entreprises réservent des « berceaux » dans une crèche privée, situées près des bureaux ou du domicile des salariés ; c’est plus simple que de s’engager dans la construction d’une crèche, d’autant que, souvent, trop peu de salariés sont concernés. L’entreprise peut faire office de gestionnaire, mais la tâche est généralement déléguée à des entreprises de crèches. L’équipe se constitue d’une puéricultrice, un(e) EJE, un médecin, auxiliaire de puériculture, etc.

 

[1] Source : étude menée par Babilou (1e entreprise de crèche de France) auprès de 1838 parents bénéficiant d'une place en crèche - mars 2014.

→ Coûts et modalités